COMMUNIQUE DE PRESSE DES COMMUNAUTES ARMENIENNE ET ARAMEENNE DE BELGIQUE

09/07/2015.

Les communautés arménienne et araméenne de Belgique, après avoir pris connaissance de la proposition de résolution relative à la reconnaissance par la Belgique du génocide arménien, votée le 7 juillet en commission des Relations extérieures de la Chambre, tiennent à exprimer leur profonde inquiétude.

Elles déplorent l’ambiguïté du texte, en particulier dans les paragraphes 2 et 9 qui demandent au gouvernement fédéral : 

  •  Point 2 : « de reconnaitre que la Turquie actuelle ne saurait être tenue pour responsable historiquement et moralement du drame vécu par les Arméniens de l’Empire Ottoman. »

Ce paragraphe fait un amalgame malheureux. 

Aujourd’hui, de courageux intellectuels et membres de la société civile turque prônent le langage de vérité. Ils se battent avec dignité, souvent au péril de leur intégrité physique, pour que leur pays reconnaisse le génocide arménien, assume son passé et se débarrasse enfin du fardeau de plus en plus insoutenable d’un mensonge d’Etat qui perdure depuis 100 ans.

Tout au contraire, les autorités turques s’arc-boutent sur le déni, persistent à nier l’évidence du génocide des Arméniens et des Araméens (Syriaques, Chaldéens et Assyriens) et continuent à en glorifier les ordonnateurs.

Elles se font en cela, les héritiers des actions de l’Empire ottoman. Cette Turquie officielle porte, pour le moins, une responsabilité morale.

Imaginerait-on un mausolée Adolf Hitler ou une avenue Himmler à Berlin ? La République fédérale allemande s’est déclarée responsable des crimes commis par le Reich.

Il serait incompréhensible de gratifier, à travers le paragraphe 2, le négationnisme d’Etat. Dès lors il serait indiqué, soit de remplacer « Turquie actuelle » par les termes « peuple turc » ou « la société civile turque », soit de supprimer ce deuxième point.  

  •  Point 9 : « de soutenir les initiatives d’organisations sociales en Turquie et en Arménie qui œuvrent à la normalisation des relations entre les deux pays »

Il serait avant tout nécessaire de favoriser un rapprochement entre les associations belges d’origine turque – qui reconnaissent le génocide - et arménienne et araméenne pour tenter d’établir un dialogue.

De telles initiatives donneraient du courage aux Belges d’origine turque qui n’osent publiquement reconnaitre le génocide des Arméniens et des Araméens.

Elles éviteraient aussi d’encourager, sur le territoire de la Belgique, des manifestations prônant le négationnisme, avec la complicité de certains élus de la Nation qui se comportent surtout comme des représentants de la doxa officielle turque.

Comité des Arméniens de Belgique (contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

Comité de Défense de la Cause Arménienne de Belgique (contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

Fédération des Araméens de Belgique (contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

Calendrier

17 Déc
ANNULEE !!! SOIREE LITTERAIRE exceptionnelle avec Krikor BELEDIAN
Date 17.12.2019 19:00
23 Déc
« ARMENIE, l'âme d'un peuple millénaire », émission de RCF Radio
Date 23.12.2019 12:00
29 Déc
Sur FRANCE 2: « NOËL à Bethléem avec les Chrétiens Orientaux »
Date 29.12.2019 09:45