Par Jean-Paul Marthoz, journaliste et essayiste

Rappel d’un « point de détail de l’histoire ».

L’année dernière, la commémoration du début de la Grande Guerre a suscité un immense intérêt public. Dans cette atmosphère de réflexion sur la folie humaine et le suicide de l’Europe, presque personne n’a remis en cause la genèse, le déroulement et la conclusion de cette conflagration barbare. Un recueillement respectueux, l’hymne à la fraternité européenne retrouvée, l’unanimisme moral ont flotté sur les Flanders Fields.

En 2015, le rappel d’un « point de détail de l’histoire » risque bien de briser ce consensus. Il y a cent ans, en effet, le 24 avril 1915, alors que les combats faisaient rage à Ypres ou en Champagne, les autorités turques arrêtaient plusieurs centaines de notables et intellectuels arméniens, déclenchant un processus de déportation et d’extermination qui allait se solder par la mort de plus d’un million de personnes, membres d’une communauté chrétienne établie depuis des millénaires sur ces terres d’Asie mineure.

Les demandeurs d’asiles devront donc fournir davantage de preuves pour justifier que leur pays n’est plus « sûr » pour eux. Le secrétaire d’Etat en charge de l’Asile et la Migration Theo Francken (N-VA) a adressé une lettre au Commissaire général aux réfugiés et aux apatrides Dirk Van Den Bulckof dans laquelle il demande d’allonger la liste des pays d’origine « sûrs ». Les dossiers des demandeurs d’asile originaires d’Arménie, Géorgie, Moldavie, Sénégal, Cameroun et Tunisie devraient donc désormais être traités endéans les 15 jours, rapporte De Morgen lundi.

Exposition "Les Arméniens. Images d'un destin" au Musée de la Photographie de Charleroi. De 1906 à 1939, un panorama photographique inédit retrace le destin de cette nation marquée par la déportation et le génocide. Une leçon d’art et une exposition d’histoire.
L’université Saint-Joseph a été fondée, à Beyrouth, par des pères jésuites. Parmi leurs outils de travail en ce tout début de XXe siècle, il y a la photographie. C’est par ce biais que la lumière peut se faire sur le destin dramatique du peuple arménien. Car, dans les profondeurs de cette université libanaise, se cache un trésor: des archives riches de plus de 75000 clichés, tirages, négatifs souples et négatifs sur verre.

CHRONIQUES VINEUSES - Le carnet de route d'Hervé Lalau, journaliste viticole - 11 décembre 2014

Lundi se tenait à Bruxelles une dégustation de vins arméniens organisée à l'instigation de l'Ambassade d'Arménie en Belgique*. C'était pour moi le premier contact avec les vins de ce petit pays du Caucase, dont les recherches archéologiques les plus récentes nous apprennent que c'est là qu'ont été trouvées les traces les plus anciennes de vinification (à peu près 6100 ans).

RTBF.be INFO 03/12/2014

Le secrétaire d'Etat à l'Asile et aux Migrations Theo Francken a annoncé mercredi son intention d'écrire une circulaire, avec son collègue de l'Intérieur Jan Jambon, afin d'empêcher que des mineurs puissent être interceptés en vue de leur expulsion alors qu'ils se trouvent sur le chemin de l'école.

Le cas s'est produit récemment à Lier, en province d'Anvers. Il a suscité des questions mercredi en Commission de l'Intérieur de la Chambre alors que Theo Francken venait y détailler sa politique budgétaire.
En route pour l'école, un père de famille arménien et ses deux enfants ont été sortis d'un bus par des policiers en vue de leur éloignement du territoire.

EUROPALIA-TURQUIE ET LE CENTENAIRE DU GENOCIDE DE 1915

par Dogan ÖZGÜDEN - Agence info-turk 28/11/2014

http://www.info-turk.be/435.htm#Europalia

Les médias belges du 26 novembre 2014 ont fait écho favorable à une conférence de presse tenue à Bruxelles au sujet de Europalia-Turquie qui se tiendra dans la capitale européenne en 2015. La Libre Belgique, par exemple, a donné l'information sous le titre de "L’édition 2015 du festival Europalia mettra la culture turque à l’honneur". Quant aux médias turcs, même ceux qui sont contre le pouvoir islamiste actuel, ils applaudissent la tenue de cette conférence de presse en présence du ministre turc de la Culture, Omer Çelik, comme une victoire du lobby turc dans la capitale européenne contre les diasporas anatoliennes qui se préparent à commémorer le centenaire du génocide des Arméniens et Assyriens en 2015.

Le Vif.be / 29/10/2014.  François Janne d'Othée

Dans le Haut-Karabakh, région à majorité arménienne disputée par l'Arménie et l'Azerbaïdjan, l'aéroport local attend désespérément son premier avion de ligne depuis 2011. Capitale de la république autoproclamée du Haut-Karabagh, la petite cité de Stepanakert est sans doute la seule capitale au monde sans liaison aérienne. Elle est pourtant dotée depuis 2011 d'un aéroport flambant neuf, avec pour objectif de la connecter à Erevan, capitale de l'Arménie.

RTBF La Première  'Par Ouï-Dire'  émission de Pascal Tison

Rousseau décida un jour de s'habiller en Arménien. Il déclara : " Et je ne portai plus d'autre habit ".

Chaké Matossian, philosophe, examine ce choix vestimentaire décisif à la lumière de l'œuvre, incluant l'expérience vécue et les lectures du philosophe, pour montrer que loin de ressortir au caprice ou à l'utilitaire, l'habit arménien s'accorde avec l'univers de pensée de Rousseau. C'est l'habit qu'il habite.

Bruxelles 19/11/2014: La Commission permanente de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) s’est réunie à Bruxelles le mardi 18 novembre au Parlement fédéral, dans le cadre de la présidence belge du Comité des Ministres (novembre 2014-mai 2015).  Elle a condamné l’utilisation par l’Azerbaïdjan d’un traité du Conseil de l’Europe sur le transfèrement de détenus pour justifier la libération immédiate, une fois de retour dans son pays d’origine, d’un militaire azerbaïdjanais condamné pour le meurtre d’un collègue arménien commis en Hongrie en 2004.

TV5monde/ RTBF.be info  17/11/2014

La Turquie inquiète de la commémoration du génocide arménien

La commémoration prochaine du centenaire du génocide arménien inquiète la Turquie qui continue, malgré une prudente inflexion de son Premier ministre, d'en nier la réalité. Il y a un siècle était pourtant ordonnée et perpétrée la première extermination de population du XXème siècle.

  • « L'IMMORTELLE DE TREBIZONDE »  de  Paule HENRY-BORDEAUX. Editions Thaddée. Paru le 14/11/2014
  • « LES DOUZE PILIERS DE L’IDENTITE ARMENIENNE » par Robert DER MERGUERIAN. Editions Thaddée.Paru le 04/11/2014
  • « LES METAMOPRHOSES DE TIGRANE. L’épopée arménienne dans le théâtre classique et l’art lyrique » (2 tomes) par SIRANOSSIAN Alexandre, YEVADIAN Maxime K. Date de publication : 30/10/2014.  Editeur Karthala.

COMMUNIQUE DE PRESSE de L’EuFoA (European Friends of Armenia)  Bruxelles, le jeudi 13 novembre 2014

L’abattage par l’Azerbaïdjan d’un hélicoptère au Haut-Karabakh crée un tollé au niveau international

Un hélicoptère du Haut-Karabakh a explosé en vol hier, entraînant la mort des trois membres de son équipage, sous le feu des forces azerbaïdjanaises qui affirment qu'il violait leur espace aérien. L'Azerbaïdjan a décoré les militaires ayant abattu l'hélicoptère de la médaille du troisième degré pour « service militaire exemplaire ».

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org – 22/10/2014.

Sur proposition du Parti Socialiste belge, un ultranationaliste et négationniste va être nommé Échevin (adjoint au maire) d'Evere, l'une des dix-neuf communes bilingues de la Région de Bruxelles-Capitale en Belgique. Ali Ihsan Ince, bien connu pour ses activités au sein d'associations ultra-nationalistes turques en pointe dans la négation du génocide arménien, est actuellement conseiller municipal d'Evere.

BELGA samedi 01 novembre 2014

Selon le dernier bilan de la police locale, environ 2.800 personnes ont participé samedi après-midi à Bruxelles à une manifestation contre l'Etat islamique (EI). Elles ont notamment appelé à une solidarité internationale avec les combattants kurdes, seule alternative démocratique au Moyen-Orient selon elles. Des manifestations similaires se tenaient le même jour dans plusieurs villes du monde. Les manifestants sont partis de la Gare du Nord vers 14h00 et ont marché en direction du rond-point Schuman.

L'Avenir.net  (27/10/14) - Fondateur du Hard Work Boxing Club de Herve (ex-BC Cocktail Herve), Karen Boyajyan est aussi une personnalité très attachante du sport régional de haut niveau.

Le 13 octobre, l’Université d’Etat de l’Artsakh et l’Université catholique de Louvain en Belgique ont signé une Déclaration de Coopération à Stepanakert.
La déclaration a été signée, en Artsakh, par le Recteur de l’Université d’Etat, Manush Minasyan, et en Belgique, par le Recteur de l’Université catholique de Louvain, Rik Torfs.
L’UCL était représentée à Stepanakert par le Professeur Bernard Coulie.

Honte aux Turcs (et à nous…)

Maroun Labaki, Le Soir, 14 octobre 2014

C’est insupportable! Allons-nous assister en direct à la chute de Kobané, sur nos écrans, sur les réseaux sociaux? Depuis des jours, la petite ville kurde tremble et vacille sous les coups furieux des soldats de Daesh, mais son sort paraît désespéré.   C’est insupportable! Cette mort annoncée, quasiment acquise, de milliers de personnes, dont des centaines de civils, qui vont être au préalable éventrés, mutilés, violés, niés dans leur humanité… Nous sommes pourtant en 2014, pardi!

A l’heure où la Belgique fête le 50ème anniversaire de l’immigration turque, Dogan Özgüden publie ses Mémoires d’un journaliste patriote rendu apatride.  Il y aborde un aspect ignoré de cette immigration: l’exil politique. Menacé avec son épouse, Inci Tugsavul, de peines allant jusqu’à 300 ans de prison dans des procès d’opinion en Turquie, le rédacteur en chef d’Info-Türk est, à Bruxelles, la figure de proue de l’immigration turque progressiste. Il nous raconte ses combats et déplore l’organisation du festival Europalia-Turquie en 2015. 


Propos recueillis par Anne-Marie-Mouradian