Libération - Interview par Sébastien Gobert, Envoyé spécial à Erevan - 13/06/2018

Interrogé par «Libération», Nikol Pachinian, Premier ministre depuis la «révolution de velours», veut convaincre la diaspora arménienne de revenir dans le pays.

Le monde l’a découvert harnaché de son sac à dos, le mégaphone au poing, à électriser les rues de Erevan contre le Premier ministre, Serge Sarkissian. Un mois après le triomphe de la «révolution de velours», et du changement de pouvoir pacifique en Arménie, Nikol Pachinian s’est installé dans son fauteuil de Premier ministre. Il semble tout aussi à l’aise dans les costumes-cravates.

France-Culture-Magazine de la rédaction signé Marie-Pierre Vérot (Crédit photo Marie-Pierre Vérot /Radio France) - 08/06/2018.

https://www.franceculture.fr/emissions/le-magazine-de-la-redaction/armenie-les-defis-dune-revolution-pacifique

Il y a tout juste un mois, c'est un pays en liesse qui célèbre l'élection de Nikol Pachinian au poste de Premier ministre. En trois semaines de mobilisations pacifiques, il a réussi à transformer la colère contre un régime corrompu en espoir de changement. Mais les défis sont immenses

Hetq-am -  Seda Ghukasyan - 11/05/2018 

Armenian Prime Minister Nikol Pashinyan told reporters today the he will form a “government of agreement, and not a coalition government”. Asked if the members of the Tsarukyan Alliance would get ministerial posts, Pashinyan said, “We must have the best personnel and naturally the Tsarukyan Alliance will be included in the government.”

France Arménie- Mai 2018    

l y a 100 ans, après une bataille homérique à Sardarabad, Bach Abaran et Karakilissé, un peuple qui venait de subir un Génocide ayant conduit à la perte des deux tiers de sa population et à l’exode de la quasi-totalité du reste, trouvait les ressources morales et nationales pour accéder à l’indépendance. On ne dira jamais assez ce que la génération actuelle des Arméniens, que ce soit en Arménie ou en Diaspora, doit à cette poignée d’hommes et de femmes qui ont réussi le tour de force de redonner un espoir à une nation.

France-Culture – 09/05/2018. Par Marie-Pierre Vérot et Lise Verbeke. (Photo: M-P Vérot Radio France)

https://www.franceculture.fr/politique/armenie-le-jour-ou-nikol-pachinian-est-devenu-premier-ministre

Reportage | En Arménie, Nikol Pachinian n'est plus chef de l'opposition mais chef du pays. Il a été élu Premier ministre ce mardi 8 mai. Sa candidature avait été rejetée, mais sous la pression de la rue et de "la révolution de velours", le parti républicain, au pouvoir, a fini par céder.

Le Point.fr - 28/05/2018

http://www.lepoint.fr/societe/quand-les-soutiens-d-erdogan-s-en-prennent-au-point-27-05-2018-2221713_23.php

En Turquie, Erdogan fait emprisonner les journalistes qui ne lui plaisent pas. En France, les partisans du chef de l'État turc font retirer les affiches des journaux qui ne leur plaisent pas. C'est ce qui est arrivé au dernier numéro du Point. La scène a été filmée au Pontet, en banlieue d'Avignon.

Vidéo du vote au parlement pour l'élection de Nikol Pashinian:

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_armenie-l-opposant-pachinian-est-elu-premier-ministre?id=9912530&utm_source=rtbfinfo&utm_campaign=social_share&utm_medium=email_share

RTBF.be – 08/05/18

Le chef de l'opposition arménienne Nikol Pachinian a été élu mardi Premier ministre par le Parlement de cette ex-république soviétique du Caucase du Sud, secouée depuis trois semaines par des protestations antigouvernementales.

Hayern Aysor - 14/05/2018

Newly appointed Minister of Diaspora of the Republic of Armenia Mkhitar Hayrapetyan suggests creating a bicameral parliament, one of the cameras of which will be represented by representatives of the Armenian Diaspora. “

I will try to address this issue in the near future.

VRTNews - Nico Cardone - 07/08/2018

Staatssecretaris voor Gelijke Kansen Zuhal Demir (N-VA) en staatssecretaris voor Asiel en Migratie Theo Francken (N-VA) geven allebei felle kritiek op een evenement van een Belgisch-Turkse vereniging in Heusden-Zolder. Er waren politici aanwezig van SP.A, CD&V en Groen. Op het evenement waren meerdere extreemrechtse symbolen te zien.