Contact

Pour annoncer des spectacles, conférences et autres événements culturels concernant la communauté arménienne, sur le site armencom, merci d’envoyer vos annonces à redaction@armencom.be

La Commune de Woluwe-Saint-Pierre, le Centre Communautaire Laïc Juif (CCLJ), son programme d’éducation à la citoyenneté « La haine, je dis NON ! » et l’asbl « Les Territoires de la Mémoire » présentent, avec le soutien de l’Institut Syriaque de Belgique, une exposition relative au génocide des Arméniens, des Assyriens-Araméens et des Grecs du Pont en 1915 dans l’Empire ottoman.

Lors du vernissage, le 11 décembre 2018 à 18h30 dans le Hall de la population de la maison communale de Woluwe-Saint-Pierre, une sélection de panneaux de l’exposition du CCLJ sur le génocide de 1915 ainsi qu’une sélection de panneaux de l’exposition « Seyfo » de l’Institut Syriaque de Belgique seront présentés dans le cadre du cycle d'activités "Mémoire de nos Mémoires", une série d’évènements autour des trois grands génocides du XXème siècle. Des dossiers pédagogiques seront également mis à disposition du public.

Le Centre Socio-Culturel Arménien de Belgique nous réserve par ailleurs la primeur de la présentation de son nouvel outil pédagogique destiné à l’enseignement de ce génocide. Soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles et en partenariat avec l’UGAB-Europe et le CCLJ, cet outil comprend un dossier pédagogique relatif au film « The Promise » de Terry George (2016) et des capsules vidéo en ligne qui portent sur plusieurs aspects du génocide de 1915 et sur les liens entre l’Arménie et la Belgique.

EXPOSITION DU 11 AU 21 DECEMBRE 2018 :o Hall de la population de la maison communale de Woluwe-Saint-Pierre (avenue Charles Thielemans 93 - 1150 Woluwe-Saint-Pierre) 

 Exposition accessible du lundi au vendredi de 8h30 à 13h00, ainsi que le mercredi de 14h00 à 16h00 et le jeudi de 16h00 à 19h00.

Informations : www.woluwe1150.be - 02 773 07 84 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

70E ANNIVERSAIRE DE LA DECLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L’HOMME

Lors du vernissage et durant toute la durée de l’exposition, le groupe local d’Amnesty International (Woluwe) sera également présent pour rappeler que nous célébrons cette année le 70e anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Ce texte fondamental, adopté le 10 décembre 1948 par l’Assemblée Générale des Nations Unies et ses 58 Etats membres de l’époque, est basé sur l'évocation indispensable de la mémoire. Il propose un remède pour que l'humanité ne retombe plus dans les atrocités du passé : le concept des droits fondamentaux et inaliénables, tels qu'inscrits dans la DUDH.

Avec son « Marathon des lettres », Amnesty International propose de continuer cette narration et la concrétiser par l’action « Ecrire pour les Droits », écrire une lettre qui pourra changer la vie d’une personne : - celle d’Atena Daemi, en Iran, condamnée à 7 ans de prison pour avoir critiqué la peine de mort dans son pays ; - celle de Pavitri Manhji, en Inde, harcelée parce qu’elle s’oppose à la dépossession illégale des terres ; - celle de Nonhle Mbuthuma, en Afrique du Sud, harcelée et victime de tentative d’assassinat parce qu’elle défend ses terres et l’environnement.