OPINIONS 

Droit international

"Décret mémoire" : le mal-entendu
Jacques FIERENS, Professeur de droit international pénal aux FUNDP à Namur

Mis en ligne le 17/03/2009

Le phénomène de "mal-entendu" contribue à empêcher de reconnaître aux victimes des crimes contre l’humanité la spécificité de leurs souffrances et de leur sort.