ONU : l'Arménie rappelle les crimes de l'Azerbaïdjan

Le Ministre arménien des Affaires étrangères Edouard Nalbandian a fait une déclaration mercredi lors d'une réunion de haut niveau du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à Genève, dans laquelle il a rappelé au Conseil les différentes violations des droits de l'homme commises par l'Azerbaïdjan avant et pendant la guerre du Karabakh, y compris les pogroms à Soumgaït, Bakou, et Kirovabad.

Le ministre des Affaires étrangères a également averti l'ONU de la rhétorique de plus en plus hostile et au vitriol de Bakou, soulignant les campagnes de propagande menées par le gouvernement qui favorisent et induisent la haine, le racisme et la xénophobie dans la population azérie.

"Une propagande identique a précédé les massacres anti-arméniens en Azerbaïdjan - à Soumgaït, Bakou, Maragha et d'autres endroits, où des milliers d'Arméniens ont été torturés et tués, lançant le coup d'envoi du nettoyage ethnique des Arméniens vivant sur le territoire de l'Azerbaïdjan», a déclaré Nalbandian devant le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies.

«Vingt-cinq ans plus tard, dans l'Azerbaïdjan d'aujourd'hui, le même et parfois même pire discours de haine et de propagande de guerre émane des plus hautes sphères du gouvernement azerbaïdjanais, et contribue directement à l'escalade des hostilités et à la perte de vies innocentes», a continué le ministre des Affaires étrangères.

Nalbandian a également rappelé au Conseil que la Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI) a noté dans son rapport sur l'Azerbaïdjan, avec une profonde préoccupation, « le discours médiatique constant et négatif concernant la République d'Arménie», et a recommandé que les autorités azerbaïdjanaises "adoptent une réponse appropriée à tous les cas de discrimination et d'incitation à la haine contre les Arméniens".

S'exprimant sur la situation en Syrie, le ministre des Affaires étrangères Edouard Nalbandian a salué l'adoption à l'unanimité par le Conseil de sécurité de l'ONU d'une résolution qui appelle à une augmentation urgente de l'accès de l'aide humanitaire en Syrie, appelant à cesser immédiatement les attaques contre les civils et à lever le siège de zones peuplées.

"Nous nous félicitons de tous les efforts visant la solution pacifique de la crise. L'Arménie a déjà reçu plus de 10 000 réfugiés de Syrie, et notre gouvernement essaie de faire de son mieux pour les aider », a déclaré Nalbandian.

5 mars 2014

Asbarez

CollectifVAN