Welkom

In 1922 besloten enkele  Armeense families statuten te ontwerpen die als richtlijn zouden dienen voor een communautaire samenleving  met het oog op een vlotte integratie maar ook het behoud van hun eigenheid. Na  vierjaarlijkse verkiezingen benoemt sindsdien een algemene raad van vertegenwoordigers  een uitvoerende macht: het Armeens Comité van België. Meer Info...

Des nouvelles alarmantes nous parviennent du canton de Kessab, bourgade de Syrie à très forte prédominance arménienne à un jet de pierre de la frontière turque.

Depuis 5h00 vendredi matin (heure locale), le bourg et les localités avoisinantes auraient subi une violente attaque d’islamistes en provenance de Turquie et bénéficiant apparemment du soutien logistique de ce pays. La plupart des habitants - environ 3500 personnes - ont pu s’enfuir en grimpant sur les hauteurs et certaines ont été évacuées sur Lataquié. Les attaques se sont concentrées sur le village de Sev Aghpuyr (la source noire) qui aurait été attaqué simultanément à partir de trois points de la frontière turque.

Pour l’heure, l’armée syrienne et des volontaires locaux s’emploient à repousser les assaillants. Les combats ont fait au moins onze victimes - civils et militaires - du côté des Arméniens et des autres Syriens agressés. Les identités des victimes ne sont encore pas connues . On rapporte également des islamistes tués ou blessés et évacués en Turquie sous la protection de l’armée turque.

Cette agression survient alors que depuis quatre jours, les quartiers à forte population arménienne d’Alep sont soumis à des bombardements intenses. A Alep, on rapporte au moins un blessé, un enfant du nom de Khatchig Kaprielian.

Pour mémoire, Kessab est le seul village arménien de l’ancien Empire ottoman qui n’ait pas échu à la Turquie mais à la Syrie lors de l’abandon par la France du sandjak d’Alexandrette. Ces derniers événements de Kessab pose à nouveau la question du soutien de l’Etat criminel turc aux terroristes.

22 mars 2014

Laurent Leylekian

Nouvelles d'Arménie Magazine