Mission

Origine


En 1922 quelques familles d’origine arménienne, rescapées du génocide de 1915, résidant en Belgique décidèrent de se doter de statuts afin d’organiser la vie communautaire et  de tracer des lignes de conduite permettant de préserver leur identité tout en veillant à une intégration harmonieuse dans la société belge. Depuis cette date une Assemblée de Représentants  élue tous les 4 ans désigne un comité exécutif : le  Comité des Arméniens de Belgique.


Reconnaissants de l’accueil généreux qui  avait été réservé par la Belgique aux rescapés du génocide de 1915, ces Arméniens  établirent des contacts privilégiés avec les autorités locales et veillèrent à parler d’une seule voix. Leur volonté première était de représenter toute  la communauté arménienne vivant en Belgique. Ils ont tout mis en œuvre, pour s’intégrer dans la société civile belge (sans renier leurs origines). Ils ont veillé à organiser les institutions communautaires en toute indépendance par rapport à quelque institution religieuse ou politique que ce soit, tout en permettant à chaque membre de la communauté de prendre des engagements politiques ou religieux à titre personnel, en dehors du cadre institutionnel communautaire.


Cette force  de cohésion  a permis à la très petite communauté d’alors de sauvegarder ses valeurs culturelles  et humanistes fondamentales et de se profiler de manière soudée  sans ambigüité envers sa patrie d’accueil.


Aujourd’hui


Le dernier quart du XXe siècle, en raison de nombreux bouleversements géopolitiques, a été témoin d’un afflux inhabituel et très important d’Arméniens venant de  divers pays du Moyen-Orient et des anciennes républiques soviétiques.
L’actuel Comité des Arméniens de Belgique, qui a pris ses fonctions en juin 2014, s’est donné pour mission de stimuler le dialogue  entre ces divers foyers de vie communautaire arménienne en Belgique. Si chacun de ces foyers choisit une orientation qui lui est spécifique, il reste que tous se rencontrent autour du point fondamental de la mémoire arménienne qui les soutient et anime leur activité dans le tissu social belge.


Le fondement


L’Assemblée des Représentants et le Comité des Arméniens de Belgique entendent  poursuivre la tradition humaniste et d’ouverture des fondateurs de la communauté arménienne de Belgique. Ils tiennent à se fonder sur les principes les plus larges de la tolérance et du respect de chacun. Ils considèrent que toute atteinte à la liberté d’autrui, toute attitude de xénophobie, ou de racisme sous quelque forme que ce soit, de sectarisme et de négationnisme sont contraires aux valeurs et aspirations des fondateurs.