Hommage à Garbis Altınoğlu

Les funérailles de Garbis Altınoğlu auront lieu à Anvers le lundi 21 octobre à 12h en l’église Sint-Willibrordus, Kerkstraat 89, 2060 Antwerpen   

Armenews - 15/10 -Témoignage de Vilma Kouyoumdjian
http://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=18908

Né à Amasya, Garbis Altınoğlu fut l’un des fondateurs du mouvement communiste MLKP en Turquie avec İbrahim Kaypakkaya. Dans la lignée de Paramaz, il milita pour l’égalité des peuples. Mais sous un régime fasciste qui engloutit ses révolutionnaires, il fut victime des pires tortures dans les prisons turques dans les années 70 et 80.

 Lui qui militait pour l’égalité des peuples, il fut torturé d’avantage que ses amis pour avoir été arménien. De l’aveu même de son tortionnaire, Garbis fut celui sur lequel on essayait les pires supplices pour mesurer la réaction qu’il pouvait montrer. Malgré tous ces supplices, il fut de ces révolutionnaires qui ne dévoilent pas les noms de leurs camarades. Il disait lui-même qu’il ne savait pas comment avait-il pu survivre à tout ce calvaire.

Petite, pour moi, ce fut un héros parce que d’Amasya de la même ville que mes parents, même classe sociale modeste, et de surcroît portant le même prénom que mon frère. Je le rencontrai pour la première fois au début de cette année à Paris lors d’une réunion des anciens élèves du lycée Tebrevank et fus très étonnée par sa modestie à tout point de vue, de ces gens effacés qu’on ne remarque pas. N’est-ce pas qu’il avait été un héros pour avoir résisté au régime fasciste et s’en être moqué ?

Il sera enterré à Anvers, là où il avait enfin trouvé refuge.