Generation Yerevan : Cafébabel sort un nouveau site sur la jeunesse arménienne

Cafébabel -  Bruxelles - 06/ 12/ 2019

Cafébabel vous fait voyager à travers un nouveau site multimédia sur la jeunesse d'Erevan. Après notre masterclass en octobre sous le soleil arménien, des reportages sur le terrain avec un team de jeunes journalistes sur-motivés, on vous ramène des histoires originales qui vous donneront envie d'y aller faire un tour. Lancement officiel le 12 décembre !

Octobre 2019 - Erevan. Les taxis et autres voitures se bousculent et se klaxonnent sur l'avenue Mesrop Mashtots, large et bruyante. Animée mais plutôt ordonnée, la ville a été le théâtre un an et demi plus tôt d'un mouvement de contestation rassemblant des dizaines de milliers de citoyens dans les rues contre le Président au pouvoir. Non violent mais d'une grande ampleur, on a vite qualifié le mouvement de révolution de velours, en référence aux évènements survenus en République tchèque en 1989.

Le pays qui a réussi en quelques semaines à renverser le gouvernement au pouvoir grâce à sa mobilisation semble vouloir continuer à avancer vers plus de liberté et d'opportunités. À Erevan, de plus en plus d'expatrié.es et de membres de la diaspora reviennent même s'installer, pour monter un business.

La jeunesse est désireuse de s'impliquer dans le développement économique du pays, mais aussi dans la diffusion de la culture. Les jeunes remplis d'enthousiasme que nous avons rencontré à Erevan sont avides de voyage, de connaissances, mais aussi de reconnaissance. « Nous sommes un tout petit pays mais notre patrimoine et notre culture sont immenses », nous répète le guide touristique au fur et à mesure qu'il dévoile les richesses de sa ville. Le problème, selon beaucoup d'Arméniens, c'est plutôt le peu de visibilité et de crédit dont leur pays bénéficie. Petit pays coincé entre deux grandes puissances, l'Arménie est surtout connue dans le monde pour l'épisode du génocide qui date d'un siècle.

N'attendons plus

Durant notre séjour en octobre, avec une équipe de 25 personnes, nous avons fait le portrait de jeunes Erevanais.es qui font bouger le pays. Artiste, codeur.euse, dessinateur.rice, activiste, ou étudiant.e, ils.elles s'expriment et s'exposent pour promouvoir une société plus ouverte, tout en conservant certaines valeurs dans lesquelles ils.elles ont grandi. Tout juste sorti d'une révolution, le pays se balance désormais entre traditions conservatrices et tendances libérales.

Pour saisir et mieux transmettre ce sentiment particulier que nous a donné Erevan, nous lançons dès la semaine prochaine un nouveau site multimédia entièrement dédié à la jeunesse de la ville. De la question du féminisme à celle du service militaire en passant par le boom économique du secteur de la tech, nous avons rencontré les acteur.rices de ces changements qui surviennent en nombre dans la ville et que nous avons voulu vous partager. Avec du podcast, de la vidéo, des photos et de longs articles, nous avons voulu retranscrire cette dynamique et comprendre ce qui motive ces jeunes qui forment aujourd'hui Erevan. La génération Erevan.

On fête ça ensemble ?

Pour célébrer cette sortie, rejoignez nous à Kano Brussels le 12 décembre prochain pour la soirée de lancement du site Generation Yerevan. Au programme : un aperçu en avant-première du résultat de tout ce travail et un débat autour de la révolution de velours.

Voici le lien Facebook de l'évènement: https://www.facebook.com/events/1011300079221338/

Ce projet est soutenu par le programme Erasmus jeunesse, et réalisé en partenariat avec le magazine Are  We Europe et le Manana Center à Erevan.