Bienvenue

En 1922 quelques familles d’origine arménienne, rescapées du génocide de 1915, résidant en Belgique décidèrent de se doter de statuts afin d’organiser la vie communautaire et  de tracer des lignes de conduite permettant de préserver leur identité tout en veillant à une intégration harmonieuse dans la société belge. Depuis cette date une Assemblée de Représentants  élue tous les 4 ans désigne un comité exécutif : le  Comité des Arméniens de Belgique. En savoir plus..

« L’Académie royale de médecine de Belgique a élu, lors de sa séance du 26 octobre 2013, le professeur Ara Babloyan comme membre correspondant étranger, vu ses contacts soutenus de haut niveau universitaire avec le monde médical belge, ainsi que, tenant compte de sa réputation comme pédiatre, et enfin vu l’excellence de son action comme directeur d’une institution pédiatrique hautement spécialisée à Jerevan.».

 

C’est en ces termes qu’est annoncée l’élection par cette académie du premier citoyen arménien, dont la candidature a été présentée par les professeurs Janos Frühling, Secrétaire perpétuel honoraire de l’A.R.M.B. et George Casimir, directeur général médical du Centre hospitalier universitaire Brugmann.

Né en 1947 à Erevan, Ara Babloyan a étudié la médecine en Arménie et à Leningrad et a poursuivi sa spécialisation en Suisse et en Belgique. En Arménie, il a réussi la première greffe de rein et a dirigé un hôpital à Erevan. Sa contribution à la remise sur pied d’un réseau hospitalier en Arménie lui a valu d’être appelé à la fonction de ministre de la Santé.

La communauté arménienne de Belgique et, en particulier, SOS Arménie ont eu la chance de pouvoir compter sur lui, au lendemain du terrible tremblement de terre de 1988, pour coordonner ses efforts en vue de fournir efficacement à l’Arménie l’aide médicale urgente, d’abord, et les moyens de remettre en état de fonctionnement l’hôpital Arabkir, ensuite. C’est à la suite de ce séisme qu’il a mis sur pied une collaboration médicale avec l’Hôpital universitaire d’Anvers en matière de néphrologie. Il a pu également favoriser la formation médicale en Arménie, notamment, en nouant des accords avec l’ULB en vue de permettre à de jeunes médecins arméniens de venir en stage de spécialisation en Belgique.

Plus récemment, on se souvient que le professeur Babloyan a donné une conférence à l’Académie royale de médecine de Belgique, le 16 octobre 2006, en prélude à la réception organisée dans ses prestigieux locaux par l’ambassadeur d’Arménie, à l’occasion du 15è anniversaire de l’indépendance.

Le Comité des Arméniens de Belgique félicite l’heureux élu.