Communiqué de presse de «Présence Juive pour la Mémoire»

 Bruxelles, le 2 juillet 2010 – Il fallait s’y attendre et le craindre : voici venue une nouvelle offensive en faveur de l’amnistie (même si elle est déguisée sous le terme « verzoening », « réconciliation ») en faveur des inciviques de la Seconde Guerre mondiale. Les tentatives de réhabilitation de ceux qui furent traîtres à leur patrie, délateurs, pourvoyeurs de victimes aux bourreaux nazis, datent de 1981. Aujourd’hui, la déclaration de la Baronne Hilde Kieboom, présidente de la Sant’Egidio Gemeenschap, démontre qu’une certaine Flandre nationaliste, nostalgique de l’ordre brun, n’a pas renoncé et pire, qu’elle a contaminé des milieux pourtant réputés humanistes.

 Présence Juive pour la Mémoire, groupement fédératif de l’Union des Anciens Résistants Juifs de Belgique, l’Union des Déportés Juifs en Belgique-Filles et Fils de la Déportation, la Continuité de l’Union des Anciens Résistants Juifs de Belgique et l’Enfant Caché, s’élève avec force contre l’amnistie et ses variantes.

Ces associations dénoncent avec la plus grande vigueur contre la mise sur pied d’égalité de ceux qui encoururent, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les conséquences judiciaires de leurs actes criminels et de ceux qui furent victimes des polices nazies et de leurs zélés collaborateurs.

Le groupement rappelle que  l’amnistie, déguisée ou non, permet aux inciviques, notamment, de retrouver leurs droits de vote et d’éligibilité, de récupérer leurs biens confisqués, de réclamer des arriérés de rémunération, de pension.

Enfin, Présence Juive pour la Mémoire met en garde les futurs gouvernants du pays:  la réhabilitation des inciviques a pour conséquence le gommage du crime et il faut dès lors craindre à terme, l’allégation de l’inexistence des victimes. Elle est une atteinte intolérable aux valeurs qui régissent notre pays et ouvre la porte à tous types de dérives antidémocratiques.

Pour « Présence Juive pour la Mémoire »,

Rue Ducpétiaux, 68

1060 Bruxelles



Léon Finkielsztejn, Président de l’Union des Anciens Résistants Juifs de Belgique

Michel Eisenstorg, Président de l’Union des Déportés Juifs en Belgique Filles et Fils de la Déportation

Gitla Szyffer, Présidente de la Continuité de l’Union des Anciens Résistants Juifs de Belgique

Jerry Rubin, Président de l’Enfant Caché