Arménie : les autorités refusent de négocier, Pachinian accueilli en "héros" en province

France 24 - 28/04/2018 

Les autorités arméniennes ont refusé vendredi 27 avril de négocier avec le chef de la contestation Nikol Pachinian, qui a été accueilli en "héros" en province, lors d'un déplacement à la rencontre de ses partisans dans cette ex-république soviétique du Caucase. "Nous ne permettrons pas qu'on vole au peuple sa victoire !", a lancé le député et opposant de 42 ans, en quittant dans l'après-midi la capitale Erevan pour se rendre à Gioumri, la deuxième ville du pays, accompagné de centaines de ses partisans en voiture.

Sur le chemin, des familles entières sortaient de leurs maisons pour le saluer en lui offrant du pain et du sel, ainsi que des fraises, selon un journaliste de l'AFP. Cette visite en province intervient alors que le Premier ministre par intérim Karen Karapetian a rejeté la proposition de Nikol Pachinian d'une rencontre vendredi matin dans un grand hôtel d'Erevan, en présence de la presse.

Élection d'un nouveau Premier ministre le 1er mai

"Le Premier ministre par intérim juge sans perspective de participer à des négociations qui ne permettent pas de trouver une solution" à la crise qui secoue l'Arménie depuis deux semaines et où "une partie dicte son agenda à l'autre", a déclaré à l'AFP son porte-parole Aram Araratian.

Pour sa part, Nikol Pachinian a aussitôt accusé le Parti républicain, dont Karen Karapetian fait partie, de chercher à "approfondir la crise" politique dans le pays.

Le président du Parlement arménien Ara Babloïan a annoncé jeudi la convocation d'une réunion extraordinaire le 1er mai consacrée à l'élection d'un nouveau Premier ministre, après la démission de Serge Sarkissian le 23 avril sous la pression de dizaines de milliers de manifestants.

Nikol Pachinian, qui se présente comme le "candidat du peuple", doit être proposé à ce poste par le bloc d'opposition Yelk. Mais le Parti républicain au pouvoir dispose toujours d'une majorité au Parlement et a théoriquement toutes les chances de faire élire son candidat. L'opposant a par ailleurs annoncé la suspension des protestations pour deux jours, vendredi et samedi, après treize jours d'une mobilisation marqués par le blocage des routes et de fortes perturbations du trafic, "pour que le peuple puisse se reposer un peu".

http://www.france24.com/fr/20180428-armenie-nikol-pachinian-mouvement-contestation-refus-negociation-karapetian

DPCalendar Upcoming

21 Sep
HAYDOUN en Fête ! CONCERT de Harutyun CHKOLYAN pour l'Anniversaire de l'Indépendance de l'Arménie - 21/09
Date 21.09.2019 19:30

indpendance fte bis

25 Oct
CONCERT: TSIRANI ENSEMBLE (Armenia) - 25/10
Date 25.10.2019 20:00

Vendredi 25 octobre 2019 de 20:00 à 23:00
Organisé par Muziekpublique - muziekpublique.be
Théâtre Molière - Galerie de la Porte de Namur, 3 Square du Bastion, 1050 Bruxelles

Tsirani Ensemble :
Georgy Minasyan: duduk, shvi
Davit Avagyan: tar
Mariam Mirzoyan: oud
Gor Ghalmukhyan: percussion
Artak Asatryan: solo duduk, artistic direction


Info & tickets NL: https://bit.ly/2ZN0KMu
Info & billets FR: https://bit.ly/2OOU8wb
https://fr-fr.facebook.com/events/471868860272278/

En Arménie, les abricotiers poussent dans la vallée de l’Ararat et au pied des montagnes adjacentes. Le fruit à la peau feutrée est donc présent dans de nombreux aspects de la vie arménienne : Il y a plusieurs siècles, les rois arméniens portaient des robes couleur d’abricot, de grands compositeurs arméniens tels que Komitas et Ashough Djivani ont composé des chansons portant le titre « L’Abricotier » et ce n’est sans doute pas un hasard si le duduk, l’instrument national à anche double, est fabriqué à partir de bois d’abricot.

L’ensemble Tsirani, ou Ensemble de l’abricotier, a bien choisi son nom pour interpréter la musique et les chansons traditionnelles arméniennes dans toute leur diversité: ils reprennent des mélodies médiévales, la musique folklorique et celle des troubadours, des compositions de Komitas… Leur ensemble instrumental et vocal partage toute la palette de sons et d’émotions présentes dans la musique arménienne. A travers cette musique séculaire, nous goûtons la douceur des fruits, de la culture et de l’histoire arménienne.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=14&v=8fbchaE0EyI

20 Nov
CONCERT The NAGHASH Ensemble of Armenia - 20/11
Date 20.11.2019 20:00

The Naghash Ensemble en tournée en Europe avec « Songs of Exile »

« Trois brillantes chanteuses et quelques-uns des meilleurs musiciens d’Arménie au duduk, à l’oud, au dhôl et au piano. » ADK

Vendredi 20 novembre 2019 à 20h00

De Singel (Blauwe zaal), Desguinlei 25. B 2018 Antwerpen

Tickets +32 (0)3 248 28 28 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

14 Déc
CONCERT Nara NOÏAN et Vardan HOVANISSIAN - 14/12
Date 14.12.2019 20:00

Nara Noïan & Vardan Hovanissian présente - « Oriental Express »

Un dialogue entre l’Orient et l’Occident.
Un espoir pour un monde meilleur, un monde sans peur.
“Oriental Express” est un cri du cœur, un appel à la Paix, à l’écoute de l’être humain.
C’est l'histoire d'une femme nomade à travers l’exile, l’amour, la passion, la rupture, la maternité, le voyage, la sensualité, la colère aussi.

Au programme, des compositions de Nara Noïan issues de ses 7 albums : « Bradyaga », « Cristal », «Kino », « Oriental Express », «NR 5 » « Shadows & Lights », « Les regrets inutiles » et des musiques traditionnelles russes et arméniennes.
« Oriental Express » est le fruit d’une vie de Nara Noïan, artiste française, née « Anna-Naïra Pavlovna Mnoian » à Erevan, en république soviétique d’Arménie, et immigrée en France en 1990, juste avant la chute de l’Union Soviétique.
Elle rencontre en Belgique Vardan Hovanissian grace au groupe « Arax » fondé par Tigran Ter-Stepanian.
Une grande complicité et amitié s’installe entre Vardan, Tigan et Nara. Ils collaborent ensembles depuis 2007.
Musiques de paix, vagabondes, joyeuses, sensuelles et mélancoliques parfois.
L’univers personnel développé dans ses compositions donne envie de prendre la route, de se perdre dans les confins du rêve et de l’inconscient et d’être transporté, aux sons du duduk, shvi, clarinette, de piano et de la voix sur les sentiers de son exil.
Un spectacle très féminin et humaniste, tout en émotion, grâce, élégance, joie, engagement, douceur, avec de l’humour et de la séduction.