Erdogan présent aux funérailles du petit-fils du sultan sanguinaire Abdulhamid II

La Turquie est bien l’héritière de l’Empire ottoman

Les politologues qui pointaient du doigt le néo-ottomanisme d’Ankara par la politique étrangère de Premier ministre Recep Tayyip Erdogan n’avaient sans doute pas complètement tort. Et les liens de la République Turque d’Atatürk née en 1923 avec l’Empire ottoman sont étroits au point de se confondre. La Turquie étant l’héritière de l’Empire ottoman et également l’héritière du crime contre l’Humanité, le génocide de 1,5 million d’Arméniens perpétré par Ankara entre 1915 et 1923.

Ce lien étroit entre le gouvernement turc actuel et l’Empire ottoman, nous venons une nouvelle fois de le constater lors des obsèques du petit-fils du sultan et « saigneur » Abdulhamid II, Osman Nami Osmanoglou qui vient de trépasser à 92 ans pour rejoindre son aïeul massacreur de 300 000 Arméniens entre 1894 et 1896. Aux obsèques du petit-fils du sultan sanguinaire de triste renommée Abdulhamid II étaient présents le Premier ministre turc Recep Erdogan en personne, accompagné de très hautes personnalités de l’Etat turc telles que Bechir Atalay ministre de l’Intérieur et Bulent Arence, le vice-Premier ministre. Une présence qui affirme une nouvelle fois les liens étroits entre l’Empire ottoman et la Turquie dite « moderne » qui n’est en fait que l’appellation « moderne » de l’Empire ottoman défunt.

 

Krikor Amirzayan

17 juillet 2010

www.armenenews.com