Didier Reynders propose une conférence sur les génocides à Bruxelles en 2014

Le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders a plaidé lundi à Berlin en faveur de l'organisation d'une conférence internationale en 2014 sur l'holocauste et les génocides. Le ministre souhaite que soient réunis à cette occasion un maximum de témoins de génocides.

La Belgique préside jusqu'en mars prochain la Task Force internationale pour la Mémoire de la Shoah, une organisation intergouvernementale qui bénéficie d'un soutien politique et scientifique.

En sa qualité de président de la Task Force, le ministre Didier Reynders propose de réunir les responsables de différents lieux du souvenir et de musées sur l'holocauste et d'autres génocides. "Je pense notamment au Mémorial du génocide à Kigali, au musée de l'holocauste de Washington et à la Caserne Dossin à Malines", a-t-il indiqué mardi. Le ministre entend parler de son initiative en Israël où se trouve le musée Yad Vashem. Il se rendra prochainement au Moyen-Orient.

"En ce qui me concerne, cette conférence pourrait se dérouler à Bruxelles mais je vérifierai avec les Israéliens si cela est possible pour eux", a ajouté Didier Reynders, précisant sa volonté de réunir à cette occasion un maximum de témoins des génocides.

Didier Reynders se trouvait lundi à Berlin où il a ouvert les journées diplomatiques - une première pour un ministre belge - et profité de sa présence sur place pour visiter le musée de l'holocauste. A cette occasion, il s'est entretenu avec son homologue polonais Radoslaw Sikorski afin que Varsovie puisse se joindre à l'organisation de la conférence.

Belga