Bienvenue

En 1922 quelques familles d’origine arménienne, rescapées du génocide de 1915, résidant en Belgique décidèrent de se doter de statuts afin d’organiser la vie communautaire et  de tracer des lignes de conduite permettant de préserver leur identité tout en veillant à une intégration harmonieuse dans la société belge. Depuis cette date une Assemblée de Représentants  élue tous les 4 ans désigne un comité exécutif : le  Comité des Arméniens de Belgique. En savoir plus..

Belgique Le festival aura lieu en même temps que les 100 ans du génocide.
polémique

Avec le centenaire de 14-18, d’autres anniversaires se pointent à l’horizon, porteurs aussi de dramatiques réminiscences. L’an prochain, il y aura un siècle que fut perpétré le génocide du peuple arménien par l’Empire ottoman et les Jeunes Turcs.

Michel Mahmourian, le président des Arméniens de Belgique a décidé de sensibiliser l’opinion à l’événement. Par une fort gênante coïncidence, la commémoration de ce génocide "qui vit l’anéantissement des Arméniens, des Assy riens et, plus tard, des Grecs de l’Empire ottoman" aura lieu alors qu’Europalia accueillera la… Turquie !

"Qu’on le veuille ou non", explique Michel Mahmourian "on ne peut qu’y voir une concession au négationnisme d’Etat. On a beau dire qu’il ne s’agira que de culture mais la Turquie ne continue-t-elle pas à effacer les traces des peuples qu’elle a détruits ?" Aussi, sans s’opposer à Europalia-Turquie, le porte-parole des Arméniens de Belgique demande son report. Par exemple, à 2023 pour les 100 ans de l’Etat turc. Il avance aussi un élément mémoriel lié à 14-18 : "Ce serait plus conforme à nos valeurs et respectueux de la mémoire des 180 000 soldats alliés britanniques et français tués aux Dardanelles à côté des centaines de milliers de chrétiens qui faisaient la richesse de l’Empire ottoman."

28 janvier 2014

Christian Laporte

Lalibre.be